L’impact du temps de chargement sur le référencement de votre site web

L'impact du temps de chargement sur le référencement de votre site web

Il y a beaucoup de choses qui peuvent influer sur l’optimisation des moteurs de recherche (SEO) de votre site Web. Utiliser les bons mots-clés, par exemple, est une grande partie d’avoir plus d’yeux sur votre site, tout comme l’utilisation correcte des liens. Cependant, l’impact du temps de chargement du site sur votre référencement est un peu moins clair.

Dans cet article, nous allons parler des façons dont nous savons que la vitesse du site Web peut affecter l’expérience utilisateur. Ensuite, nous discuterons de l’impact réel des temps de chargement sur votre référencement, et vous apprendrons comment améliorer vos résultats.

Comment la vitesse du site Web affecte l’expérience utilisateur

Même si nous supposons que les temps de chargement n’affectent pas votre référencement, il serait toujours judicieux d’optimiser votre site web. Les utilisateurs en général n’aiment pas les sites Web lents. Vous avez probablement déjà fait un bail sur un site ou deux avant, s’ils prenaient trop de temps à charger, et vous n’êtes pas seul dans cette expérience.

 

Alors que les vitesses d’Internet continuent de s’améliorer à travers le monde, les gens ont moins de patience pour les sites Web qui font perdre du temps. Décrivons comment ces vitesses lentes affectent leur expérience:

Les pages lentes sont ennuyantes. Si vous devenez frustré avec un site, vous ne finirez peut-être pas de vérifier son contenu, et encore moins de faire des achats.

Ils conduisent à des taux de rebond plus élevés. Quand quelqu’un visite un site Web et quitte avant d’interagir avec une partie de celui-ci, nous appelons cela un visiteur «rebondi». Plus vous en avez, plus votre taux de rebond est élevé, ce qui est souvent le résultat d’une mauvaise expérience utilisateur.

En règle générale, votre site Web ne devrait pas prendre plus de deux secondes à charger dans son intégralité. Au-delà de deux secondes, les taux de rebond ont tendance à augmenter considérablement. Plus le temps de chargement est bas, meilleure sera l’expérience globale de vos utilisateurs.

Avant de passer à autre chose, si vous n’êtes pas sûr de savoir comment mesurer la performance de votre site Web, consultez PageInsight. Sur ce site, vous pouvez entrer n’importe quelle URL et la tester en quelques secondes pour voir combien de temps il faut pour charger. De plus, beaucoup vous fourniront des conseils sur la façon d’améliorer les performances pour chaque page que vous testez.

Est-ce que le temps de chargement influence votre référencement?

Habituellement, vous souhaitez que les temps de chargement de votre site Web soient inférieurs à la marque des deux secondes.

La réponse courte est oui. Google, en particulier, a été clair sur le fait qu’ils prennent en compte le temps de chargement lors de la détermination du classement d’un site Web. Ce qui n’est pas aussi clair, c’est l’impact de cette mesure sur vos résultats.

Il y a quelques années, Moz l’une des meilleures agences de conseil en SEO, a mené une étude plus approfondie sur l’impact des vitesses de sites Web sur les résultats des moteurs de recherche. Ils ont assemblé une liste de plus de 100 000 des meilleurs résultats pour les requêtes de recherche aléatoire, et les ont testés pour voir comment ils étaient optimisés.

Étonnamment, leurs résultats n’ont pas trouvé de corrélation directe entre le temps nécessaire pour charger complètement un site Web et leurs classements. Au lieu de cela, ils se sont rendu compte que Google faisait attention aux mesures de Time To First Byte (TTFB), et les utilisait pour influencer ses résultats.

Techniquement parlant, cela signifie qu’il y a un lien entre les temps de chargement et le référencement, mais pas de la façon dont vous pourriez le penser. Pour le dire simplement, Time To Firts Byte est combien de temps cela prend le serveur de votre site Web pour répondre à une tentative de connexion. Il se peut que votre site Web ait une moyenne Time To First Byte de 0.3 secondes, par exemple, alors que cela prend 1.2 secondes au total pour un rendu complet.

Dans cet esprit, voici les deux principales variables qui peuvent influer sur le TTFB de votre site:

Les vitesses Internet de vos visiteurs. Cela a une incidence sur le temps qu’il leur faut pour établir une connexion avec votre serveur.

Les performances de votre serveur. C.-à-d. le temps qu’il faut à votre serveur pour traiter la demande initiale et y répondre (en d’autres termes, renvoyer le premier octet).

Puisque vous ne pouvez pas contrôler la vitesse de l’Internet de vos visiteurs, il va de soi que la meilleure façon d’améliorer votre Time To First Byte (TTFB) est d’obtenir une meilleure performance globale de vos serveurs. Parlons de la façon de le faire.

Comment optimiser le Time To First Byte de votre site Web pour de meilleurs résultats de moteur de recherche

Il existe de nombreuses façons d’obtenir des temps de chargement plus rapides. Cependant, quand il s’agit de Time To First Byte , vous êtes un peu plus limité dans ce que vous pouvez faire. Dans la plupart des cas, la mesure est largement influencée par les performances de votre serveur, ce qui vous laisse deux options.

 

  1. Utilisez un fournisseur d’hébergement qui priorise les performances

Comme vous le savez, tous les services d’hébergement ne sont pas égaux. Certains fournisseurs prennent les performances plus au sérieux, ce qui se traduit par des serveurs meilleurs et plus optimisés. En tant qu’utilisateur, vous devez vous efforcer de choisir le meilleur hébergeur que vous puissiez trouver, et choisir un plan qui vous convient.

  1. Intégrez un réseau de diffusion de contenu (CDN) dans votre site Web

Les CDN sont des centres de données répartis dans le monde entier, où vous pouvez stocker des copies en cache de votre site Web. Quand quelqu’un essaie d’y accéder, il est envoyé au centre de données le plus proche, ce qui signifie moins de pression sur vos serveurs et de meilleurs temps de chargement pour vos visiteurs.

Exemples de CDN

MaxCDN

CloudFlare

Amazon CloudFront


Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée. les champs requis sont indiqués *